新东方网>小语种>法语>法语学习>综合>正文

法语新闻:特朗普提名新财长

2016-12-13 09:56

来源:沪江

作者:

  今日新闻摘要:联合国警告称阿勒颇可能因战事沦为“巨大墓地”;卡斯特罗骨灰将被运抵安葬地,大批民众列队送别;特朗普提名华尔街富豪出任财政部长和商务部长。

  Florent Guignard :

  Radio France Internationale, il est 20 heures en temps universel, 21 heures à Paris.

  ……………………….

  Bonjour, bienvenue dans le journal en Français facile. Bonjour Zéphirin Kouadio

  Zéphirin Kouadio :

  Bonjour Florent, bonjour à tous

  FG :

  A la une : la Syrie et le sort d'Alep au Conseil de sécurité des Nations unies. La ville est sous les bombardements et risque de devenir « un gigantesque » cimetière, selon l'ONU.

  ZK :

  Les adieux des Cubains à Fidel Castro. Les cendres du « Líder Máximo » entament leur voyage vers leur dernière demeure, devant la foule rassemblée le long du cortège funèbre

  FG :

  Moins de pétrole sur le marché, pour faire monter les prix. Les pays de l'Opep décident de diminuer leur production de plus de 30 millions de barils par jour. C'est une première depuis 2008

  ZK :

  Et puis un banquier d'affaire futur ministre des finances aux États-Unis. Donald Trump a nommé son secrétaire au Trésor, il vient de Wall Street

  ………………………………………………………….

  FG :

  Une situation « alarmante et effrayante »... C'est le constat des Nations unies, deux semaines après la reprise des bombardements sur les quartiers rebelles d'Alep, en Syrie

  ZK :

  Des bombardements intensifs, menés par la Russie et l'armée fidèle à Bachar El Assad. Ces quatre derniers jours, 50 000 civils ont fui les quartiers Est d'Alep, l'ancienne capitale industrielle de la Syrie, aujourd'hui presque détruite.

  FG :

  Et les forces du régime disent avoir repris 40% de ces quartiers, presque la moitié. Nicolas Falez :

  D'heure en heure un scénario prend forme, celui de la chute des quartiers d'Alep tenus depuis 2012 par la rébellion. L'offensive en cours menée par l'armée du régime de Bachar EL Assad et ses soutiens se traduit par « l'intensification des combats au sol et les bombardements aériens aveugles », selon le numéro 1 des opérations humanitaires de l'ONU Stephen O'Brien, qui parle d'une situation « alarmante et effrayante ».

  Les combats et notamment les tirs d'artillerie font des victimes civiles, et des dizaines de milliers de personnes ont déjà fui les quartiers rebelles assiégés, qui sont donc en train de se vider. Et selon les informations du quotidien français Le Monde, des négociations secrètes ont lieu en Turquie. Discussions entre rebelles et émissaires russes (alliés du régime de Bachar El Assad). Ces discussions porteraient sur l'arrêt des combats, la livraison d'aide humanitaire et l'expulsion d'Alep des combattants du Front Fateh Al Sham, l'ancienne branche syrienne d'Al Qaida. Combien de temps les insurgés peuvent-ils tenir leur bastion qui se réduit ? Le vice-ministre russe des Affaires étrangères affirme ce matin qu'il « espère » que la situation à Alep sera « réglée » d'ici à la fin de l'année...

  FG :

  Le Conseil de sécurité des Nations-Unies est réuni en ce moment à New York, réunion d'urgence demandée par la France. La coalition de l'opposition syrienne demande des mesures immédiates pour arrêter « l'offensive barbare ».

  ZK :

  A l'écoute de RFI, il est 20h3 en temps universel, et 15h3 à La Havane. Et Cuba n'en finit plus de dire adieu à son grand homme

  FG :

  Les cendres de Fidel Castro, exposées plusieurs jours place de la Révolution à La Havane, entament un long voyage à travers l'île. Destination Santiago de Cuba, c'est à l'opposé de la Havane, et c'est là que seront enterrés les restes de Fidel Castro. Tout au long du parcours, des centaines, des milliers de Cubains rendent hommage à celui qui a dirigé leur pays pendant un demi-siècle. Reportage à La Havane de notre envoyée spéciale Véronique Gaymard, avec Manu Pochez :

  La foule s'était massée très tôt ce mercredi matin au bord de la Rampa qui descend vers la mer et le fameux Malecon. Des lycéens, des fonctionnaires, des employés d'entreprise d'Etat, tous sont venus saluer leur Comandante. Comme Yoandi, employé dans la construction, il agite déjà un petit drapeau aux couleurs cubaines, il s'est déplacé en groupe avec sa municipalité de Marianá. « Moi je n'ai pas dormi, j'ai enchaîné depuis hier, pour arriver tôt ce matin. C'était important d'être là, c'est le dernier adieu physique, mais ce n'est pas un adieu spirituel. » José Luis est professeur à l'université. « Je suis venu avec mes étudiants de l'université, avec les jeunes qui sont la relève, on est au premier rang, pour lui dire adieu. Car cette révolution c'est aussi celle des jeunes, c'est la relève. » Des jeunes lycéens dont certains ont peint « Fidel hasta siempre » sur leurs joues commencent à perdre patience, ils sont rappelés à l'ordre par leur professeur. Et puis un hélicoptère survole le quartier, le cortège arrive, une jeep encadrée de véhicules militaires transporte l’urne à l'arrière avec des fleurs blanches. Le cortège apparaît, une jeep encadrée par des véhicules militaires transporte l'urne à l'arrière, avec des fleurs blanches. Sandra a les larmes aux yeux. « Voilà, notre Lider Máximo, notre guide, vient de passer. C'est pour lui et pour la révolution que je suis devenue médecin. Maintenant le cortège doit parcourir tout le pays, parce que tout le monde veut lui rendre l'hommage qu'il mérite. » À La Havane, Manu Pochez, Véronique Gaymard, RFI.

  ZK :

  Un banquier de Wall Street à la tête du Trésor américain

  FG :

  Le futur secrétaire au Trésor de Donald Trump, l'équivalent du ministre des Finances, s'appelle Steven Mnuchin, il a travaillé 17 ans à la banque d'affaires Goldman Sachs, et dans l'opposition démocrate, dans le camp d'Hillary Clinton, on le compare à « un crocodile ». On est loin des promesses de Donald Trump de mettre des distances avec les milieux financiers new yorkais

  ZK :

  Donald Trump, pourtant, promet de faire le ménage dans ses affaires

  FG :

  Eh oui… Le président élu des États-Unis, milliardaire, présent en particulier dans l'immobilier, devrait se séparer de toutes ses entreprises, pour éviter tout conflit d'intérêt. RFI Washington, Anne-Marie Capomaccio :

  La loi n'imagine pas de conflit d'intérêt pour le président des États-Unis. Celui-ci est sensé n'avoir qu'une seule préoccupation : les affaires du pays. Cette règle prévoit toutefois qu'aucun élu ne peut recevoir paiement ou cadeau d'un gouvernement étranger... Et depuis l'après-guerre, les locataires de la Maison-Blanche, les Bush, Carter, Clinton ont tous confié leurs intérêts à un gestionnaire anonyme. Barack Obama, sans fortune personnelle, n'était pas dans ce cas. Tous avaient rendu publique, leur déclaration de revenu et l'état de leur fortune. Une règle à laquelle le président élu a refusé de se plier. Donald Trump l'a prouvé, il n'hésite pas à transgresser les tabous. Si, comme il l'a maintes fois annoncé, il passe la main à ses enfants, ces derniers sont aussi ses principaux conseillers dans les affaires politiques et la gestion d'un empire qui a des intérêts dans le monde entier. Les démocrates ont demandé un audit du Congrès sur ces éventuels conflits d'intérêts, sans recevoir de réponse à ce jour. Le public devra se contenter des Tweets du président élu, en attendant des explications après ses déclarations d'intentions sur les réseaux sociaux. Anne-Marie Capomaccio, Washington, RFI.

  ZK :

  C'est en principe le 15 décembre prochain que Donald Trump précisera ses intentions, au cours d'une conférence de presse

  FG :

  Une baisse de la production de pétrole « historique ». Les pays producteurs vont diminuer leurs ventes de 32 millions et demi de barils par jour. C'est la première fois depuis 2008 que les 14 pays regroupés au sein de l'Opep, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, réussissent à s'entendre sur une baisse de leur production

  ZK :

  Conséquence directe : moins de pétrole sur le marché, ça veut dire une augmentation des prix. Plus 9% dès l'annonce de la décision.

  FG :

  C'est l'Arabie saoudite, le premier producteur au monde, qui fera le plus gros effort à partir du 1er janvier prochain. Il faut dire aussi que ces dernières années l'Arabie saoudite avait fait le choix d'inonder le marché mondial.

  ZK :

  Et après le pétrole, le charbon : nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, qui devra limiter ses exportations de charbon

  FG :

  Des sanctions adoptées à l'unanimité, par tout le monde, au Conseil de sécurité des Nation-Unies, après le cinquième essai nucléaire du régime de Pyong Yang au mois de septembre. Même la Chine a lâché son allié. Christophe Paget :

  Cette fois il s'agit d'imposer un plafond aux ventes du premier produit d'exportation de Pyongyang : le charbon. À partir du 1er janvier 2017 la Corée du nord ne pourra plus exporter que 7 millions et demi de tonnes par an, soit une réduction de 62% par rapport à 2015. Et le pays qui va devoir réduire ses importations, c'est celui qui est quasiment le seul à lui acheter son charbon, son unique allié : la Chine. Mais Pékin s'oppose aux essais nucléaires de son remuant voisin, et après plus de deux mois de négociations serrées, particulièrement avec les États-Unis, la Chine a elle aussi voté les nouvelles sanctions - qui interdisent également les exportations de cuivre, de nickel, d'argent et de zinc, ainsi que la vente de statues. L'ONU en est à son sixième volant de sanctions, et ce sont « les plus sévères et les plus complètes jamais imposées par le Conseil de sécurité » - c'est ce qu'affirmait Ban Ki-moon à l'ouverture de la séance. Selon le secrétaire général de l'ONU, le dossier nucléaire nord-coréen représente « un des défis les plus persistants et urgents pour la sécurité de notre époque ». Pyongyang a déjà procédé à cinq essais nucléaires, dont deux pour la seule année 2016, pendant laquelle la Corée du nord a également tiré 25 missiles balistiques. Son objectif : miniaturiser les têtes nucléaires et les mettre sur des missiles intercontinentaux qui lui permettraient d'atteindre les États-Unis.

  FG :

  Une bonne nouvelle, pour finir, pour la gastronomie française. Le restaurant de Guy Savoy, à Paris, élu meilleure table au monde, avec une notre de 99,75 sur 100. C'est presque la perfection.

  Voilà, c'est la fin de ce journal en français facile. Le texte et le son sont à retrouver sur le site rfi savoirs. On se retrouve demain avec Zéphirin Kouadio. Très bonne soirée à tous.

(实习编辑:杨月)

猜你喜欢

  • 留学资讯
  • 法语考试
  • 法语学习

            新东方法语辅导专区

            班级名称 上课地点 上课时间 费用 详细

            焦点推荐

            版权及免责声明

            凡本网注明"稿件来源:新东方"的所有文字、图片和音视频稿件,版权均属新东方教育科技集团(含本网和新东方网) 所有,任何媒体、网站或个人未经本网协议授权不得转载、链接、转贴或以其他任何方式复制、发表。已经本网协议授权的媒体、网站,在下载使用时必须注明"稿件来源:新东方",违者本网将依法追究法律责任。

            本网未注明"稿件来源:新东方"的文/图等稿件均为转载稿,本网转载仅基于传递更多信息之目的,并不意味着赞同转载稿的观点或证实其内容的真实性。如其他媒体、网站或个人从本网下载使用,必须保留本网注明的"稿件来源",并自负版权等法律责任。如擅自篡改为"稿件来源:新东方",本网将依法追究法律责任。

            如本网转载稿涉及版权等问题,请作者见稿后在两周内速来电与新东方网联系,电话:010-60908555。

            DALF考试时间:6月25日和26日